Grippe, pour éviter l'hospitalisation, passez à la vaccination 

Personne n’est encore aujourd'hui en mesure de savoir quand le coronavirus s’arrêtera de circuler ou quand son vaccin miracle fera son apparition. Par contre, une chose est certaine : la grippe saisonnière sera de retour dès l’automne et cette situation pourrait avoir des conséquences déplorables pour les personnes à risque de complications et le secteur des soins de santé. 

 Pourquoi le vaccin antigrippe joue un rôle essentiel dans le contexte actuel ? 

Nous sommes tous conscients qu’il est très important de continuer à préserver au maximum notre capacité de soins et de prise en charge hospitalière dans ce contexte de pandémie. Les autorités compétentes ainsi que les médias nous le répètent constamment: nous devons respecter scrupuleusement les règles d’hygiène, limiter nos contacts rapprochés et adapter nos comportements pour ne pas mettre en danger les personnes vulnérables. Ces personnes à risque de complications seront malheureusement doublement touchées dans les prochains mois.

En effet, même si dans la plupart des cas, la grippe est une maladie bénigne, pour certaines personnes à risque, les complications liées à la grippe peuvent, par contre, représenter un véritable danger. Le vaccin reste le meilleur moyen de prévenir les complications liées à la grippe et de réduire les hospitalisations. Celui-ci fera donc partie intégrante des moyens de protection à intégrer et à tenir à l'oeil cet automne-hiver. 

 Quand dois-je me faire vacciner?  

Afin de gérer au mieux les stocks disponibles, les Ministres de la Santé Publique ont décidé de privilégier une approche phasée de la vaccination qui favorisera les personnes à risque.

Pour les personnes à risque, le vaccin doit être fait entre le 15 octobre et le 15 novembre.

Pour les personne non à risque, il faudra patienter le 15 novembre pour se faire vacciner.

 Comment me faire vacciner à la maison médicale?  

Si vous faites partie des groupes à risque:

  • Vous recevrez normalement automatiquement votre prescription par courrier à votre domicile.

  • Vous allez chercher votre vaccin à la pharmacie avec l’ordonnance dès le 15 septembre

  • Vous prenez rendez-vous avec notre infirmière 

  • L’injection ne prend que quelques minutes !

Si vous ne faites pas partie de ces groupes à risque: 

 Vous devrez patienter le 15 novembre avant de pouvoir commander un vaccin .

 Qui fait partie des groupes à risque de complications ? 

En effet, outre le risque accru de contracter la grippe, ces personnes ont également une chance sur trois de présenter au moins un facteur augmentant le risque de complications. Cela concerne principalement les personnes qui fument, boivent de grandes quantités d’alcool et/ou souffrent d’obésité.

Les personnes de plus de 50 ans même si elles ne souffrent pas d’une maladie chronique

Les personnes souffrant d'une maladie chronique

Il s’agit de maladies cardiovasculaires, pulmonaires et métaboliques (telles que le diabète sucré) et, dans la plupart des cas, de maladies rénales et de troubles immunologiques

Les personnes vivant

en institution 

les femmes enceintes

Le personnel de santé

Les personnes vivant sous le même toit qu'une personne à risque

 Que contient le vaccin contre la grippe ? 

L’injection contient une quantité minime du virus. Votre corps entre ainsi en contact avec la grippe et commence à produire des anticorps qui luttent contre le virus. Vous renforcez ainsi votre résistance et vous préparez votre corps à l’éventualité d'une véritable attaque grippale

 Comment le vaccin est-il développé ? 

Le virus de la grippe est complexe. Il connaît de nombreuses variantes et change constamment. C'est pourquoi le vaccin est revu chaque année. Les scientifiques tentent d’évaluer à l’avance quelles seront les variantes de la grippe qui seront actives. Les vaccins pour ces variantes sont sélectionnés et réunis en un seul vaccin, qui devient alors le vaccin antigrippal de la saison à venir.

 Quelle est l’efficacité du vaccin contre la grippe ? 

L’appréhension de certains à l’égard du vaccin contre la grippe provient probablement du fait que la vaccination ne protège pas à 100 %. Par exemple, si vous avez été vacciné trop tard, il faut compter deux semaines pour que le vaccin soit efficace - ou si le vaccin nouvellement développé ne contient pas la bonne combinaison, vous pouvez être infecté par une autre variante du virus de la grippe. Cependant, si la composition est correcte, le vaccin peut protéger jusqu'à Il vaut donc mieux prévenir que guérir.